Luxembourg Gare – Un quartier de ville


Maître d’ouvrage : Ville de Luxembourg, Luxembourg
Lieu : Luxembourg-Gare, Luxembourg
Concours international : 2005
Surface : 62 ha
Maîtrise d’œuvre : RRA Ingénieurs et Urbanistes, Strasbourg, France I Alfred Peter, paysagiste, Strasbourg, France I Menighetti Programmation, Paris, France

images © Architectes Paczowski et Fritsch

Le thème principal du projet est de proposer une nouvelle stratégie urbaine pour un quartier vivant et populaire, comme celui de la gare, qui connaît depuis quelques années un vif regain d’intérêt. Le principal point faible du site est la saignée opérée par les rails du chemin de fer et les espaces techniques y afférents.

Cette blessure dans le tissu urbain est encore accentuée par la rocade de Bonnevoie, actuellement aménagée comme une voie rapide sans caractère et, de plus, bordée par des constructions vétustes.

Pour suturer cette plaie, le projet propose la création d’une « île », placée au dessus des rails, qui viendrait occuper le vide actuel, en reliant le quartier de la gare avec celui de Bonnevoie, complétant ainsi le tissu urbain actuellement déchiré.

Pour que cette « île » puisse jouer ce rôle d’une façon efficace, elle ne devrait pas constituer un no man’s land de passage ou une zone verte qui, au lieu d’assainir le quartier, y créerait un espace incontrôlable du point de vue sécurité, mais devrait devenir un véritable quartier habité et vivant – la meilleure approche pour garantir un développement à long terme et pour fournir des moyens économiques réels pour financer la transformation.

L’ « île » abrite donc de nombreuses nouvelles fonctions culturelles, administratives, de loisirs ou de travail, qui en feront ainsi un véritable morceau de ville.

Le deuxième thème du projet est le développement de la gare, en vue de son accroissement, avec la création d’un nouvel accès du côté Bonnevoie et la transformation de cette « île » en une véritable plaque tournante pour le développement des transports en commun. Les deux rotondes, situées à l’est du rail, seront réhabilitées. Avec un complexe cinéma et un hall multifonctionnel, elles constitueront le nouveau pôle culturel du quartier.

Le projet propose également des aménagements concernant le trafic automobile, consistant en l’intégration du dispositif rocade actuel dans l’ensemble du réseau routier et la création d’une boucle pour le futur tram, reliant les gares avec l’aérogare et le plateau du Kirchberg.