Salle philharmonique de 1500 places


Maître d’ouvrage :  Ministère des Travaux Publics, Luxembourg
Lieu : Luxembourg-Kirchberg, Luxembourg
Concours international : 1997 (deuxième prix)
Surface : 19’000 m2
Architectes associés : ARTEC Consultants Inc., New-York, USA

images © Architectes Paczowski et Fritsch

Trouver une relation harmonieuse et lisible entre le bâtiment et le site complexe ; répondre d’une façon claire à un programme hétéroclite, éclaté entre des espaces de performances et publics, d’un côté et, de l’autre, des espaces de travail utilisés quotidiennement par l’orchestre ; donner à l’ensemble une image digne d’un des foyers culturels les plus importants de la ville. Tels étaient les défis relevés par ce projet.

La volumétrie du projet répond aux deux références topographiques du site. Celle de la trame urbaine de l’avenue John F. Kennedy et des bâtiments environnants et celle de l’axe oblique nord-sud qui vise le sommet du triangle de la place des Arts, en le divisant en deux parties – est et ouest. Ainsi est né le concept de deux volumes intégrés et pivotés – un rectangulaire, qui s’inscrit dans la trame urbaine, et l’autre elliptique, qui l’enveloppe et dont l’axe se superpose avec la bissectrice du triangle de la place.

Cette articulation marque la division fonctionnelle du projet, qui n’est pas uniquement une salle de concert, mais aussi le siège d’un orchestre et donc le lieu de son travail quotidien, qui doit offrir aux musiciens le meilleur confort physique, professionnel et psychologique possible.

Les façades des espaces du public abritant le grand foyer sont largement vitrées et s’ouvrent vers l’ouest, animant ainsi la partie publique de la place des Arts, le passage vers l’hôtel et vers le musée, tandis que la partie considérée comme la « cité des musiciens » occupe l’autre côté du bâtiment et sa façade orientée à l’est donne sur la partie plus intime et calme de la place. Les deux salles, philharmonique et de musique de chambre, sont placées entre ces deux zones, restant ainsi accessibles d’un côté au public et de l’autre aux musiciens et personnel technique.
Un vaste portique s’ouvre vers l’avenue John F. Kennedy en tant que signe d’accueil et lieu de rencontre avant et après les concerts.

La salle philharmonique de 1500 places, basée sur la typologie rectangulaire de « boîte à chaussures », est équipée d’un dispositif d’acoustique variable. Son volume fixe, entouré par un volume de « réserve acoustique » et séparé de lui par un système d’écrans mobiles, peut changer, ce qui permet de régler le temps de résonance pour mieux l’adapter aux différentes utilisations, comme concerts des solistes, des grands orchestres, d’orgue et d’autres.