Nouveaux terminaux A et B de l’Aéroport de Luxembourg


Maître d'ouvrage : lux-airport s.a.
Lieu : Findel, Luxembourg
Exécution : 2008
Surface brute : 40,000 m2

photos © Architectes Paczowski et Fritsch
photos © Andrés Lejona


Le concept du « non-lieu » – si précieux pour faire la distinction entre les « lieux » chargés de mémoire, de sens, de « genius loci » et les « non-lieux », inhabitables et anonymes – pourrait se révéler déroutant, si on y englobait aveuglément tous les espaces dynamiques et fluides de la vie moderne.

Toutes les gares ou aérogares du monde, une fois classées parmi les « non-lieux », seraient ainsi considérées a priori comme des espaces irrémédiablement inhumains.

L’idée maîtresse de l’aérogare est de relever ce défi et d’offrir à la société un service qui répond à ses attentes, en bâtissant un cadre accueillant pour le flux de la vie qui le traverse quotidiennement. Il s’agit de lui conférer les qualités d’un lieu « habitable » – lieu des adieux et des retours, des premiers contacts avec le pays, des rencontres, des achats, des repas et des séjours agréables, même si de courte durée.

Le terminal principal est destiné aux moyens et gros porteurs, auxquels on accédera par des passerelles. Il prend ainsi la forme d’une grande place publique, abritée par un toit de 100x100 m, éclairée sur toute sa surface par la lumière du jour, avec des vues ouvertes vers l’extérieur. La luminosité des espaces, la facilité d’orientation et le chromatisme doux des matériaux – bois et couleur vert aquatique – évoquent une atmosphère naturelle. Les voyageurs aussi bien que les visiteurs peuvent accéder  au restaurant panoramique par un pont interne, jeté par-dessus les zones contrôlées et reliant le landside à l’airside. De là, ils peuvent admirer le paysage de la forêt et suivre les mouvements des avions sur la piste.

Equipé de boutiques, d’un bar et d’un salon VIP, le terminal des petits porteurs est connecté avec le terminal principal par des tapis roulants installés dans la passerelle de liaison. Il a été conçu à une échelle proche de celle des petits avions qui stationnent devant ses différentes portes d’embarquement. Les passagers peuvent ainsi les rejoindre directement de la salle d’attente, sans recourir à des moyens de transport intermédiaires.