« SKIP » Pavillon d’information de la cité des sciences, de la recherche et de l’industrie


Maître d’ouvrage : Le Fonds Belval, Luxembourg
Lieu : Belval, Luxembourg
Concours : 2003 (deuxième prix)
Surface : 520 m2
Volume : 3410 m3

images © Architectes Paczowski et Fritsch

Le Pavillon du SKIP devra s’intégrer, tout d'abord, dans un paysage en devenir et, plus tard, à proximité des hauts fourneaux. C’est pourquoi il a semblé important de lui conférer une autonomie en lui adjoignant son propre paysage qui trancherait franchement avec l’image marquante des hauts fourneaux. La création d’une butte artificielle permet de détacher le SKIP de son environnement et, en même temps, de faire participer cet environnement pleinement aux activités du SKIP. Ainsi les fonctions du SKIP peuvent, le cas échéant, s’étendre à l’extérieur (expo, café…). Le SKIP s’intègre au paysage tout en étant autre chose. Le pavillon vient se loger sur cette butte comme un objet trouvé, éveillant la curiosité des passants et des visiteurs.

Le pavillon se présente comme un tube opaque fiché dans la terre. Le but est de créer un corps étranger qui se démarque de l’environnement hautement industriel du site de Belval Ouest, de créer un monolithe, presque une sculpture qui se détache et révèle son environnement. Son orientation s’adaptera selon son implantation et son environnement. Les deux extrémités sont des surfaces transparentes et permettent un dialogue visuel et fonctionnel avec l’extérieur. Le tube est entaillé sur les côtés et sur le toit, pour signaler l’entrée et éclairer la zone d’accueil, le magasin et les bureaux. La peau du tube est comme une carapace métallique perforée, le faisant apparaître comme un objet insolite. Ces perforations pourraient contenir des LED lumineuses afin de transformer le pavillon en un corps scintillant et intrigant à la nuit tombée.

Le SKIP se présente comme un plateau unique sur lequel toutes les fonctions prennent place. Ceci permet de garder la continuité visuelle et de créer un grand volume adapté aux expositions. Un volume indépendant est intégré à proximité de l’entrée, qui abrite toutes les fonctions secondaires : l’information, le magasin, les toilettes, le stockage et la cuisine. A l’étage de ce volume, on trouve un bureau et un salon pour d’éventuels VIP ou investisseurs. A l’une des extrémités, on trouve un espace Internet, où on aurait accès à des webcams installées sur le site, et la cafétéria avec sa terrasse extérieure. A l’autre, une salle de projection occultable qui peut être séparée par des portes pivotantes. La journée, la projection se fait sur un écran devant la baie vitrée et la nuit, la projection peut se faire immédiatement sur le vitrage et servir de cinéma extérieur lors de manifestations. Cette salle est conçue comme un espace multifonctionnel. Elle peut servir d’extension à l’exposition ou comme salle de conférence et de réunion. Cette extrémité se caractérise également par son point de vue sur le site. Entre ces deux pôles se développe l’espace d’exposition proprement dit. C’est une « Black Box » qui permet de s’adapter à tous types d’expositions (objets, multimédia…) et de maîtriser l’éclairage. La surface peut s’organiser librement tout en profitant de la hauteur et des murs pour accrocher et suspendre des objets.

Le SKIP se compose d’une structure d’arceaux profilés et ajourés reliés entre eux. Cette structure portante est couverte par un isolant et une étanchéité. La façade extérieure est faite de tôles métalliques perforées et l’intérieur est habillé de plaques métalliques structurées. Les extrémités, l’entrée et le puits de lumière sont fermés par une façade vitrée. Le volume intérieur et le mobilier sont réalisés en matériaux tels que le bois et le verre. Les différentes techniques comme l’électricité ou la ventilation peuvent aisément être intégrées dans l’épaisseur de la structure en poutrelles ajourées.